EPE13

< RETOUR À LA LISTE
A l'école dès 2 ans... Et si on vous accompagnait!

L'EPE13 a créé un dispositif d’accompagnement des parents et des enseignants autour de l’entrée de l’enfant à l’école maternelle dès deux ans.

Article paru dans la revue trimestrielle "L'Ecole des parents", n° 618, janvier-février-mars 2016

 

Plus de 10% des enfants de moins de 3 ans sont scolarisés, deux fois plus en éducation prioritaire. Pour accompagner les tout-petits, et leurs parents, lors de cette première séparation, l'EPE13 les suit sur le chemin de l'école.

L'EPE13, en collaboration avec l'Education Nationale et la Caisse d'Allocations Familiales des Bouches-du-Rhône, a créé et mis en place, en 2013, un dispositif d'accompagnement des parents et des enseignants autour de l'entrée de l'enfant à l'école maternelle dès deux ans. Isabelle Audry coordonne ainsi une équipe composée de psychologues cliniciennes et de conseillères conjugales et familiales qui se déplace dans les écoles pour proposer un étayage aux jeunes enfants, et à leurs parents, au moment de cette première séparation.

 

L'action se déroule dans les écoles maternelles des zones géographiques prioritaires de Marseille, où les tout-petits n'ont, souvent, pas connu l'entrée en crèche ni un autre mode de garde que celui du milieu familial.

Les enjeux des processus de séparation et d'adaptation à la collectivité se trouvent au coeur de ces rencontres. Le pari étant aussi de contenir et de réduire le flot d'angoisses émergeant chez les adultes, et d'obtenir, en effet miroir, un apaisement chez les tout-petits. Ce dispositif prend sens dès le premier jour d’école, quand les mouvements sont très intenses. Parents et enfants circulent ce jour-là dans la classe, regardent et touchent les objets avec prudence, attendent que l’enseignant puisse s’occuper d’eux, vienne leur parler, les entendre. Certains parents échangent timidement des regards avec les intervenants de l’EPE 13. D’autres osent poser une question, ou exprimer une crainte. D’autres encore restent silencieux, tentent de passer inaperçus. Le manque de maîtrise de la langue française n’est pas rare. Les parents les plus bavards nous confient parfois, dès la première rencontre, qu’ils vivent des difficultés avec leur enfant à la maison. Une maman évoque le lien « très fort » qu’elle a avec son enfant, et son angoisse de devoir le laisser peu après. Elle a peur de l’entendre pleurer lorsqu’elle quittera la classe. Un papa manifeste son inquiétude lorsqu’il voit son enfant se faire griffer la joue par un autre, pour récupérer un objet convoité…


Retrouvez la suite de l'article A l'école dès 2 ans... Et si on vous accompagnait!.

Andréa Astier
Psychologue clinicienne

 

PS: en avril 2016, nous avons reçu les encouragements de Françoise Cartron, Vice-Présidente du Sénat concernant ce dispositif.

INFOS PRATIQUES

  • Où ?

    Marseille

  • Quand ?

    09/03/2016

  • Contact

    animation@epe13.com

PARTAGER